Deux-Sèvres. Gestion de l'eau : le coup de gueule de l'ancien maire d'Amuré

...
Pour l'ancien maire d'Amuré, Jean-Jacques Guillet, il est plus que jamais urgent de protéger le milieu. © BENOIT FELACE

Il en a marre. A tel point que la coupe semble pleine.

Maire d’Amuré pendant dix-neuf ans, vice-président de l’Agglo dès sa création en 2000 (il était notamment en charge des questions environnementales), Jean-Jacques Guillet pourrait avoir envie de jeter l’éponge. D’en finir avec ce combat au long cours contre une gestion de l’eau qu’il juge, en Deux-Sèvres, désastreuse.

« La dictature, c’est ferme ta gueule ; la démocratie, c’est cause toujours. Cette célèbre citation résume parfaitement la façon dont on aborde le dossier de l’eau dans ce département », résume celui qui a été membre de la Commission locale de l’eau dès sa création dans les années 80.

Remonté, Jean-Jacques Guillet l'est contre les irrigants, mais aussi contre l'Etat qu'il accuse de ne pas faire appliquer la loi.

A lire dans "Le Courrier de l'Ouest" du samedi 12 août, édition Deux-Sèvres.