Gourgé et Echiré. Une expertise psychiatrique pour les deux braqueurs

...
L'audience a été reportée au 29 mai

Les deux Niortais trentenaires qui  ont commis des braquages à la supérette Vival de Gourgé puis à la boulangerie d'Echiré comparaissaient, détenus, ce vendredi après-midi devant le Tribunal correctionnel de Niort dans le cadre d'une procédure immédiate. Leurs avocates ayant demandé une expertise psychiatrique, l'audience sur le fond a été repoussée au 29 mai.

A lire samedi dans " Le Courrier de l'Ouest " - édition des Deux-Sèvres.