Présidentielle. Macron et Le Pen creusent un peu l'écart

...
This picture taken on April 19, 2017, shows ballot sheets at the Montreuil town hall near Paris, less than one week before France goes to the polls to elect a new president. / AFP / Lionel BONAVENTURE © LIONEL BONAVENTURE

Emmanuel Macron est crédité de 24 % des intentions de vote au premier tour, en hausse d’un point par rapport à la dernière mesure de BVA, POP207 pour la presse régionale.

Il devance d’un point Marine Le Pen qui progresse elle aussi.

Il creuse l’écart avec Jean-Luc Mélenchon et François Fillon, tous deux légèrement en retrait. De 3 points la semaine dernière, l’écart entre eux est désormais de 5 points.

Dans le même temps, son socle électoral se solidifie chaque semaine un peu plus : parmi ses électeurs potentiels, 74 % se déclarent sûrs de leur choix. Il semble profiter de la tentation du vote utile, accru par la crainte agitée d’un duel de second tour opposant Marine Le Pen à Jean-Luc Mélenchon.

Après une baisse continue depuis un moi, la candidate du Front national semble réussir à enrayer cette dynamique négative. Elle est désormais créditée de 23 % des intentions de vote. La dynamique Jean-Luc Mélenchon connaît elle aussi un coup d’arrêt.

Il est désormais crédité de 19 % des intentions de vote et voit son socle électoral poursuivre sa solidification. François Fillon perd lui aussi 1 point à 19 % des intentions de vote, toujours à égalité avec Mélenchon, avec un socle électoral solide : 81 % de ses électeurs potentiels sont sûrs de leur choix. Benoît Hamon lui, stoppe son érosion : crédité de 8,5 % des intentions de vote, score en hausse d’un point.